Alain Dinin, président de Nexity, “ministre bis du Logement”

Alain Dinin, président de Nexity, "ministre bis du Logement"

A 70 ans, le fondateur du premier procureur de France abandonne le poste de chef, mais garde le chapeau de «bis ministre du Logement». Toujours prêt à pousser la porte des politiciens pour défendre la cause de l’habitat.

En fin de compte, ce sera elle. Véronique Bédague, 57 ans, a été nommée PDG de. Le 19 mai, elle prendra les rênes du premier procureur de France, avec environ 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 11 000 salariés. C’est Alain Dinin, son président, qui a choisi cet essec enqueque, ancien économiste du Fonds monétaire international à Washington, ancien conseiller de Laurent Fabius et Bertrand Delanoë et ancien directeur de cabinet de Manuel Valls lorsqu’il était Premier ministre. Sa nomination met fin à une période très difficile depuis Jean-Philippe Ruggieri, le 24 avril 2020, à l’âge de 51 ans. L’une des premières victimes du monde des affaires. «Son départ est, comme l’a dit Brassens, le trou dans l’eau qui ne se fermera jamais. Et il m’a fallu un an pour être sans lui », a déclaré Dinin, bouleversé.

Tempête traversée

Tempête traversée

Ruggieri, fils d’un procureur toulousain, a été nommé à l’administration générale en mai 2019. Dès son entretien d’embauche, il a surpris son futur employeur. “Où vous voyez-vous dans quinze ans?” Lui demanda Dinin. “A votre place,” répondit-il, bien sûr. Pour Claude Bartolone, ex-ministre de la ville, ami proche de Dinin, «Ruggieri était le total extraverti, l’opposé d’Alain, son double complémentaire. Sa disparition l’a anéanti, mais il est revenu à la vie. Chef de son groupe». Ça devait être: Nexity faisait face à la tempête économique déclenchée par le même coronavirus qui l’a privé de son capitaine. Et l’ex-comptable Dinin «a réduit les dépenses et est sorti de la crise. Nous avons fait mieux que les autres, avec plus de terrains, plus de permis de construire en cours ». Aujourd’hui, le groupe qui a confié Véronique Bédague est de retour sur les rails. Les ventes aux particuliers ont certainement chuté de 27% – c’est la destination du marché dans son ensemble. Mais les ventes «en bloc», c’est-à-dire aux investisseurs institutionnels, ont bondi de 38% et les ventes d’immobilier commercial multipliées par 2,5.

A lire aussi :   Bitcoin cash ou bitcoin ?

Flair impara[…]

Flair impara[...]

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap