Aucun signe de transmission du virus après un concert-test à Barcelone, la France espère avancer

Aucun signe de transmission du virus après un concert-test à Barcelone, la France espère avancer

Bachar al-Assad remporte un quatrième mandat avec 95 % des voix

Bachar al-Assad remporte un quatrième mandat avec 95 % des voix

Bachar el-Assad a été étrangement réélu président de la Syrie pour un quatrième mandat jeudi. Bhalote a eu lieu dans des zones sous contrôle de l’État et dans un pays qui était au milieu d’un effondrement économique dévasté par une décennie de guerre. Bashar el Assad a été réélu après l’élection de la poupée. Lors d’une conférence de presse jeudi 27 mai, le Président du Parlement, Hammoud Sabbagha, a annoncé que M. Assad a été réélu avec 95,1% des voix sur 76,64%. Inspiré pour régner en 2000, il a succédé à son père Hafez, décédé après 30 ans de règne sans compromis, M. Assad a attaqué l’Occident, Washington et l’Europe en affirmant qu’en 2014, il avait remporté plus de 88% des voix, selon les résultats officiels. , des foules ont agité les drapeaux et les statues de Bachar al-Assad tandis que d’autres dansaient et jouaient de la batterie, selon des images publiées par la télévision syrienne. Des milliers de personnes se sont rassemblées dans la ville côtière de Lattaquié et sur la place des Omeyyades à Damas. À Soueida, une ville du sud du pays, une foule s’est également rassemblée devant un bâtiment gouvernemental, tandis qu’à Alep, les hommes terminaient une assemblée de scène., En 2011, une guerre dévastatrice qui a impliqué la majorité des forces militaires et puissances étrangères. Sur le même sujet : Site qui accepte les bitcoin ? Le conflit, alimenté par des manifestations en faveur de la démocratie, a fait plus de 388 000 morts. La guerre est devenue très intense. Son pays d’origine compte plus de 18 millions d’électeurs, sa faible population et la guerre a divisé le pays et poussé des millions de personnes à fuir le pays. Dans un pays avec des services aux fondations brisées, Bachar al-Assad se présente comme un homme de la reconstruction, après avoir été enchaîné, depuis 2015, avec le soutien de ses alliés, la Russie et l’Iran, prenant la deuxième place sur trois de la zone. Les circonscriptions autonomes kurdes du nord-est ont ignoré les élections. Comme le dernier bastion des djihadistes et des insurgés à Idleb (nord-ouest), avec une population d’environ trois millions d’habitants. Deux soi-disant lâches se sont manifestés contre Bachar al-Assad: l’ancien Premier ministre et député Abdallah Salloum Abdallah et un membre tolérant du gouvernement de l’opposition, Mahmoud Mareï. Le scrutin de facto, une loi électorale qui oblige les élections à durer dix années consécutives en Syrie . « Vos commentaires sont inutiles », a annoncé cette semaine. Assad, dans le discours des pays occidentaux qui avaient jugé que l’élection était «libre et juste». Les élections ont souvent eu lieu dans l’économie, avec une histoire d’effondrement financier, d’inflation et plus de 80% de la population vivant dans la pauvreté selon l’ONU. La Syrie, comme M. Assad lui-même, est la cible de sanctions internationales. Un rapport récent de l’ONG World Vision a estimé les coûts économiques de la guerre à plus de 1 200 milliards de dollars (plus d’un milliard d’euros).

Lire aussi
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap