OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE GRATUIT !

Banques – Les bénéfices d’UBS montent en flèche malgré la crise

Banques - Les bénéfices d'UBS montent en flèche malgré la crise

La banque tri-clé a vu son bénéfice net croître de 54,2% à 6,63 milliards de dollars en 2020, notamment grâce à la volatilité des marchés financiers provoquée par la pandémie de coronavirus.

La banque tri-clé a vu son bénéfice net croître de 54,2% à 6,63 milliards de dollars en 2020, notamment grâce à la volatilité des marchés financiers provoquée par la pandémie de coronavirus.

UBS a collecté plus de 100 milliards de dollars d’argent frais au cours de son exercice 2020. A voir aussi : achat voiture virement ou cheque de banque.

UBS a profité de la volatilité des marchés financiers induite par la crise pandémique pour augmenter significativement ses résultats en 2020. Le nouveau patron, Ralph Hamers, veut avancer dans la digitalisation des activités du groupe bancaire, que ce soit dans la banque de détail ou en Suisse, la richesse banque de gestion ou d’investissement.

«Ce fut une année difficile, que ce soit pour nos clients, pour nos collègues ou pour nos communautés. Ces résultats sont d’autant plus gratifiants », a déclaré le directeur général qui a repris les rênes d’UBS en novembre 2020, succédant à Sergio Ermotti.

Ralph Hamers, qui était auparavant à la tête de la banque néerlandaise ING et qui livrait mardi son premier grand oral en Suisse, a estimé que les clients avaient fait confiance à la banque suisse qui a collecté plus de 100 milliards au cours de l’exercice. dollars nets d’argent frais (environ 88,7 milliards de francs).

Ralph Hamers photographié à Bruxelles en février 2012.

Dans ce contexte, la banque aux trois clés a affiché l’an dernier un résultat opérationnel en hausse de 12,1% à 32,4 milliards de dollars (environ 28,7 milliards de francs) et un résultat avant impôts en forte hausse de 47,5% à 8,23 milliards (environ 7,3 milliards de francs) . Le bénéfice net, quant à lui, s’est établi à 6,63 milliards (environ 5,8 milliards de francs), soit un bond de 54,2%.

Un quatrième semestre solide

La performance entre octobre et fin décembre a dépassé à tous les niveaux et très clairement les prévisions des analystes interrogés par AWP. La facilité a également réussi à contenir les coûts au quatrième trimestre. Ceci pourrait vous intéresser : Comment calculer TVA prestation de service ? Les dépenses ont reculé de 1,0% sur un an à 6,06 milliards de dollars, ce qui a permis au ratio coûts-revenus de s’améliorer de 12,7 points à 74,1%.

Toutes les divisions ont contribué à cette bonne performance. Dans son activité principale de gestion de patrimoine mondial, le bénéfice avant impôts a grimpé de 22,2% à 936 millions de dollars, la division enregistrant notamment des entrées nettes de nouveaux capitaux de 21,1 milliards de dollars.

La gestion d’actifs a doublé le bénéfice d’exploitation à 401 millions de dollars et a bénéficié d’une entrée de trésorerie de 22,2 milliards de dollars. La banque d’investissement a renoué avec les bénéfices à 529 millions, après une perte de 22 millions au dernier trimestre de 2019 et la banque de détail a enregistré une augmentation de 3,9% à 318 millions de bénéfices avant impôts.

S’appuyant sur ces résultats, la banque lancera cette année un programme de rachat d’actions pouvant atteindre 4 milliards de francs sur trois ans, dont jusqu’à 1 milliard de dollars seront décaissés au premier trimestre.

Projet de numérisation

Selon la mise en place de la Paradeplatz, «le sentiment des investisseurs s’est amélioré au quatrième trimestre» et le premier partiel 2021 devrait bénéficier «de facteurs saisonniers», même si le contexte incertain lié à la pandémie de coronavirus pourrait «peser aussi bien sur les prix des actifs que les clients ‘activité. Lire aussi : Les 10 Conseils pratiques pour arreter sarl.

Malgré un environnement difficile, Ralph Hamers souhaite faire avancer le projet de numérisation chez UBS, comme il l’a fait avec son ancien employeur. Surtout dans la banque de détail suisse, où une grande partie des opérations peut être réalisée en ligne, ainsi que des conseils clients, a déclaré le Néerlandais. Dans ce contexte, UBS a annoncé début janvier la fermeture de 44 de ses 240 succursales en Suisse.

A 14h51, l’action UBS est en hausse de 1,9% à 13,16 francs, dans un SMI en hausse de 0,6%.

A découvrir aussi