BNP Paribas: à nouveau une part attractive

BNP Paribas: à nouveau une part attractive

BNP Paribas a été parmi les premières banques européennes à publier vendredi ses résultats annuels. Une publication clairement appréciée par les marchés, dans un contexte de retour des dividendes et de baisse d’activité moins marquée qu’attendue.

Au terme de quatre sessions haussières consécutives, l’action BNP a encore gagné 2,60% en clôture vendredi, coïncidant avec la publication attendue de son activité pour les trois derniers mois de 2020.

Le bon comportement du titre ces derniers jours n’a donc pas donné lieu à une prise de profit traditionnelle («vendez l’actualité» comme l’appelle l’expression anglo-saxonne).

Au contraire, les investisseurs ont été satisfaits des annonces et prévisions communiquées par le mastodonte français. Ce dernier a annoncé avoir clôturé les trois derniers mois de l’année avec un bénéfice net de 1,59 milliard d’euros, certes en baisse sur un an mais supérieur aux attentes des analystes.

Pour l’année entière, le bénéfice a dépassé les sept milliards, avec une baisse de 11% en dessous des prévisions de la direction.

Autre élément susceptible de soutenir la tendance: le retour à la politique de rémunération des actionnaires, qui se concrétisera avec le versement d’un coupon de 1,11 euro en mai prochain. Crise sanitaire oblige, les actionnaires n’avaient pas droit à leur dividende traditionnel l’an dernier (3,10 euros), la BNP ayant respecté les recommandations de la BCE.

Le montant de 1,11 euros correspond à une distribution de 21% du bénéfice, assiette issue de la recommandation de la BCE du 15 décembre dernier, note l’établissement.

Si les conditions le permettent, comprenez par là, en l’absence d’évolution clairement défavorable pour reprendre les conditions de la banque, la BNP prévoit de restituer 29% des bénéfices supplémentaires à fin septembre de l’année, sous la forme d’un rachat d’actions ou répartition des réserves lors de l’abrogation de la recommandation de restriction de la BCE

BNP Paribas afficherait alors un taux de distribution de 50%, en ligne avec son objectif. Un taux qui pourrait être relevé dans le cadre du nouveau plan stratégique 2022-2025 en préparation, le genre d’annonce qui séduit les marchés.

Soit dit en passant, c’est une bonne nouvelle pour l’État belge, premier actionnaire du géant bancaire avec 7,7% des actions. Pour les investisseurs belges (résidents), il convient de rappeler que les actions françaises sont soumises à une double retenue.

Plébiscité par les analystes

Plébiscité par les analystes

Pour le moment, les courtiers n’ont pas encore communiqué de mise à jour de leur recommandation en marge du bon bulletin émis par la banque. A voir aussi : Grayscale rouvre son Ethereum Trust aux investisseurs.

Il est à noter que le consensus des analystes envoie l’action au-dessus de 50 euros sur un horizon de douze mois, correspondant à une plus-value potentielle de 16% par rapport au dernier cours de clôture de vendredi: 43,60 euros.

Les analystes qui suivent le dossier achètent majoritairement (19), tandis que cinq conseillent de garder la valeur (pour ceux qui la détiennent) et 3 de la vendre.

Lire aussi :
Comment changer facilement de banque ? Changer de banque : comment faire…

Si vous êtes intéressé par l’action BNP Paribas, merci de nous envoyer vos ordres au +32 (0) 2533 22 40 ou via [email protected]

« Avec des restrictions qui ne seront pas levées de sitôt », le Cac 40 tombe au plus bas depuis un mois avant de limiter les dégâts
Voir l'article :
tsetela.fr |Les restrictions ou interdictions imposées ce mois-ci en Europe pèsent déjà…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap