BNP Paribas: Continuity in change

BNP Paribas: Continuity in change

Publié le 6 Fév 2019 2021 à 18:02

Pourquoi changer une recette qui fonctionne? BNP Paribas a eu le secret de passer le relais sans psychodrame sur la scène publique depuis sa privatisation au début des années 90. Le choix d’un tandem pour succéder au directeur général délégué Philippe Bordenave évite de donner l’impression de non-choix, grâce à un nouvel organigramme des métiers et un ensemble plus large de promotions internes, sous la houlette du patron Jean-Laurent Bonnafé. La maison pourra se concentrer tranquillement sur l’élaboration du plan stratégique 2022-2025. C’est aussi l’occasion de renforcer les objectifs de parité, alors qu’il n’y a toujours pas de femme à la direction générale, rien à voir avec le « comex ». Le message subliminal véhiculé par cette vague de renouvellements est celui d’une foi intacte dans le modèle bancaire intégré, pourtant contestée par des taux bas et de nouveaux concurrents dans la technologie. Il a très bien résisté à la crise pandémique, avec un bénéfice net meilleur que prévu au dernier trimestre _31% meilleur que prévu_ même si des oracles insatiables attendaient encore mieux de l’activité du marché obligataire. La bourse tire son chapeau (+ 2,6% pour l’action) et il se pourrait que les amateurs de «valeur» cochent sur le montant de la décote (40% sur l’actif net corporel). 2021 devra encore tenir ses promesses pour normaliser le coût du risque et réveiller le dividende.

À noter

À noter

Le dividende proposé par BNP Paribas _ 1,11 euro par action en mai 2021_ correspond à une distribution de 21% du résultat 2020, le maximum recommandé par la BCE. Sur le même sujet : combien de temps garder relevés de banque.

Le supplément de 29% (pour arriver au taux de distribution cible actuel de 50%) est envisagé après fin septembre 2021, sous forme de rachat d’actions ou de distribution de réserves (pour des raisons de droit des sociétés), sous réserve du feu vert de la banque centrale.

Le ratio de solvabilité «CET1» de BNP Paribas publié fin 2020 (12,8%) est calculé en tenant compte de cette proposition de distribution de 50% du résultat 2020.

Et comme ce niveau de capital est supérieur à l’objectif (12%), il permet au groupe bancaire d’envisager d’être plus généreux dans le paiement de ses actionnaires dans le futur, celui du plan stratégique en préparation.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap