OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE GRATUIT !

Bourse: Wall Street et Toronto ont bondi lundi

Bourse: Wall Street et Toronto ont bondi lundi

REVUE DU MARCHÉ. La Bourse de New York a avancé lundi, après avoir été chahutée la semaine dernière par une fièvre spéculative et la fronde des petits transporteurs, le marché ayant connu ses plus lourdes pertes hebdomadaires depuis octobre.

La volatilité a encore une fois frappé la Bourse de Toronto, ce qui a compensé une partie du retard accumulé la semaine dernière.

Les indices

Les indices

À Toronto, le S & P / TSX a grimpé de 355 points, ou 2,05%, à 17 692 points. A voir aussi : BOURSE-Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé).

À New York, le S&P 500 a progressé de 59 points, soit 1,61%, à 3773 points.

Le Dow Jones a gagné 229 points, soit 0,76%, à 30 211 points.

Le Nasdaq a apprécié 332 points, soit 2,55%, à 13 403 points.

Le dollar canadien a perdu 0,57% pour s’établir à 0,7777 $ US.

Le pétrole a progressé de 1,26 $ US, ou 2,41%, à 53,46 $ US.

L’or a bondi de 14,30 $ US, ou 0,77%, à 1864,60 $ US.

Lire aussi

Le contexte

Les principaux indices new-yorkais avaient tous chuté de plus de 3% la semaine dernière. Ceci pourrait vous intéresser : comment annuler un prelevement automatique a la banque postale en ligne.

“La demande va reprendre, l’économie devrait connaître un quatrième trimestre spectaculaire et les résultats des grandes sociétés cotées devraient être meilleurs que prévu”, a déclaré lundi Maris Ogg de Tower Bridge Advisors pour justifier l’optimisme du marché.

“Ces facteurs positifs ne seront pas dépassés par les épisodes qui passent”, prédit l’expert, évoquant la frénésie des achats spéculatifs qui a déstabilisé la Bourse de New York lors des dernières séances.

Les milieux financiers sont également restés vigilants lundi face aux mouvements de plusieurs valeurs qui ont connu des poussées soudaines la semaine dernière, dont le vendeur de jeux vidéo GameStop.

Cette société et plusieurs autres ont bénéficié du soutien massif d’investisseurs amateurs, déterminés à lutter contre les grands fonds d’investissement qui ont misé à la baisse sur ces groupes.

Le titre GameStop a fortement chuté lundi, chutant de près de 31%.

Mais l’attention des boursiers semblait s’être déjà déplacée vers d’autres actifs, notamment l’argent, alors que l’once de métal précieux atteignait son plus haut depuis huit ans ce jour-là.

Après cette envolée, l’agence américaine chargée des bourses de matières premières, la CFTC, a assuré qu’elle «observait de près l’activité récente sur le marché de l’argent» et qu’elle restait «vigilante pour surveiller ce marché en cas de fraude et de manipulation».

Wall Street a également suivi la poursuite des discussions sur le plan de sauvetage de l’économie américaine.

La Maison Blanche s’est opposée à la proposition d’un groupe de républicains modérés de réduire de trois le nombre de mesures d’urgence que souhaite le président Joe Biden.

Parmi les valeurs du jour, Ford gagne 2,85% après avoir annoncé un contrat de six ans avec Google, qui fournira au constructeur automobile ses services de calcul à distance pour moderniser ses usines et équiper ses véhicules connectés.

Le reste de la semaine à Wall Street verra de nombreux résultats d’entreprise.

Parmi les grands noms de la côte new-yorkaise à partager leur bilan de santé trimestriel, Amazon et Alphabet (Google, YouTube), ExxonMobil et Pfizer se conformeront à cet exercice mardi.