OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE GRATUIT !

Bourse Zurich: les indices terminent dans le rouge, le SMI sous 10’800 points

Bourse Zurich: les indices terminent dans le rouge, le SMI sous 10'800 points

Zurich (awp) – La Bourse suisse a clôturé mercredi sur une note légèrement négative. Après avoir culminé en début de séance, le SMI a vu son élan s’essouffler, jusqu’à plonger dans le rouge depuis le milieu de l’après-midi et finir sous le niveau symbolique de 10800 points. Le classement par étoiles ne bénéficiait plus du soutien de ses poids lourds, alors que cela avait été le cas le matin.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé, proche de l’équilibre, le matin après une forte hausse.

“La volatilité qui s’était intensifiée la semaine dernière en raison de l’activisme des investisseurs particuliers semble continuer à baisser”, ont commenté les analystes de Charles Schwab.

La fièvre spéculative menée par une rébellion des petits propriétaires contre les grands fonds communs de placement avait poussé le titre de la chaîne de magasins de jeux vidéo Gamestop à des niveaux improbables la semaine dernière et bouleversé le reste du marché. Cependant, après s’être effondrée de 72% en deux séances, la participation de Gamestop a retrouvé un peu de force mercredi après l’annonce de la nomination d’un ancien manager d’Amazon au poste de directeur technique.

Le SMI a clôturé en baisse de 0,26% à 10 775,68 points, avec un minimum de 10 762,83 points et un maximum de 10 887,51 points. Le SLI a perdu 0,22% à 1714,95 points et le SPI 0,18% à 13 452,09 points. Sur les 30 valeurs les plus importantes, 19 étaient en baisse, dix ont avancé et le Credit Suisse est resté stable.

Temenos (-2,9%) a terminé la lanterne rouge, derrière Julius Bär (-2,0%) et Clariant (-1,5%).

Le président du chimiste bâlois Clariant Hariolf Kottmann, qui arrêtera de chercher un nouveau mandat lors de la prochaine assemblée générale sous la pression du principal actionnaire Sabic, a confirmé dans un entretien qu ‘”il a des divergences avec Sabic en termes d’objectifs et de stratégie, mais aussi à la manière de diriger le groupe “.

La troisième banque, UBS (+ 0,5%), gagne du terrain. La Three Keys Bank a achevé son programme de rachat d’actions entre 2018 et 2021, au cours duquel le groupe a racheté 156,6 millions d’actions d’une valeur de près de 2 milliards de francs suisses. Lors de l’assemblée générale du 8 avril, les actionnaires doivent voter sur la destruction de ces titres.

Sika (-1,3%) a augmenté sa capacité de production d’additifs pour béton armé dans son usine suédoise de Spanga, près de la capitale Stockholm. La multinationale Zoug en a profité pour élargir sa gamme d’offres avec un nouveau produit destiné principalement à l’industrie minière, selon un communiqué.

Le podium du jour est composé de Zurich Insurance (+ 1,6%), Alcon (+ 0,8%) et ABB (+ 0,7%).

Vontobel a relevé l’objectif de prix de Zurich Insurance et a confirmé son «maintien». L’analyste considère que l’environnement est constructif pour les valeurs d’assurance. Cependant, au premier semestre de l’année, les assureurs suisses auraient dû être affectés par les conséquences des sinistres liés au Covid-19 et à d’autres facteurs de risque.

Pour les mêmes raisons, l’analyste zurichois a également relevé l’objectif de cours de Swiss Life (-0,1%) et confirmé le “buy”, ainsi que celui de Swiss Re (+ 0,1%), avec la confirmation de la recommandation “hold” . Il en a été de même avec la Bâloise (+ 0,6%), l’Helvetia (+ 1,0%) et la Vaudoise (+ 0,7%) sur le marché étendu, avec à chaque fois une recommandation «hold».

A la veille de leurs résultats annuels, Swisscom (+ 0,3%) et ABB ont grignoté du terrain. Les analystes tablent sur un bénéfice net de 1,44 milliard de francs suisses pour le géant bleu. Ceux qui suivent ABB prévoient un bénéfice net de 108 millions de dollars.

Dans le domaine des poids lourds, Nestlé (-0,3%), Novartis (-0,5%) et Roche (-0,7%) ont perdu du terrain. Ce dernier publie ses résultats jeudi. Les analystes prévoient un chiffre d’affaires total de 59,78 milliards de francs suisses et un EBIT de base de 21,79 milliards.

Sur le marché élargi, le groupe industriel Conzzeta (+ 1,5%) a enregistré une forte baisse de son chiffre d’affaires en 2020, affecté par la pandémie de coronavirus. Mais la société zurichoise a quelque peu relevé ses attentes par rapport au résultat opérationnel attendu pour l’année.

Stifel a relevé la recommandation de Rieter (+ 10,0% à 109,80 francs suisses) d ‘«acheter» en «attente» et a considérablement relevé le cours cible de 80 francs suisses à 145 francs suisses. L’analyste a estimé que les chiffres de 2020 avaient de très mauvaises surprises. Malgré la baisse des coûts, le niveau de revenu n’aurait pas dû permettre d’atteindre le seuil de rentabilité.