L’action Credit Suisse poursuit sa descente aux enfers

L'action Credit Suisse poursuit sa descente aux enfers

Zurich (awp) – La baisse des actions du Credit Suisse s’est poursuivie vendredi sur le marché zurichois. Tiré par les échecs de Greensill et d’Archegos, le titre a décliné.

Au terme d’une session rouge, le Credit Suisse inscrit a clôturé 2,3% à 9,8 francs suisses, contre la tendance du principal indice SMI (+ 0,28%). Vers midi, l’action a même atteint un creux actuel de 9,73 francs suisses. Depuis le début de l’année, il a perdu 12%.

Selon les calculs des analystes de Morgan Stanley, la capitalisation boursière du deuxième plus grand établissement bancaire de Suisse s’est effondrée de 6 milliards de francs suisses. Par rapport à son concurrent et voisin UBS, l’écart de notation représente 30%.

Un rebond du titre, qui valait encore plus de 13 francs suisses début mars, risque de prendre du temps, préviennent les experts de la banque américaine. L’établissement, comme de nombreuses autres banques, a abaissé ses prévisions pour les actions, les classant désormais à «poids égal», par rapport à «surpondération» auparavant. Le prix indicatif est tombé à 11 francs suisses, après 14 francs suisses dans les estimations précédentes.

Les conséquences de l’affaire Greensill sont encore incertaines, notamment en termes de réputation et d’éventuelles conséquences juridiques. Selon les estimations des analystes de JPMorgan, le Credit Suisse devra mettre de côté jusqu’à 2 milliards de francs suisses au cours des deux prochaines années pour faire face à des difficultés potentielles.

Mardi, le groupe bancaire zurichois a averti que la faillite du hedge fund américain Archegos lui coûterait cher. Le Credit Suisse a déclaré une charge de 4,4 milliards de francs suisses, ce qui entraînera une perte avant impôts de 900 millions au premier trimestre. La banque présentera ses résultats pour la période de janvier à fin mars le 22 avril.

Des têtes sont également tombées dans les échelons supérieurs de l’établissement. Lara Warner, responsable des risques et de la conformité, ainsi que Brian Chin, responsable des banques d’investissement, ont été invités à emballer leurs cartons.

Les actionnaires bénéficieront également du plan, comme en témoigne une proposition de dividende ramenée à 0,10 franc par action, contre 0,2917 franc auparavant. Le Credit Suisse a également décidé de suspendre son programme de rachat d’actions pour 2021, doté de 1,5 milliard de francs suisses.

La grande banque a également annoncé deux enquêtes internes sur la faillite des fonds Greensill et du hedge fund américain Archegos, confiées à des auditeurs externes.

Video : L’action Credit Suisse poursuit sa descente aux enfers

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap