OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE GRATUIT !

Le Covid-19 plonge Société Générale dans le rouge en 2020

Le Covid-19 plonge Société Générale dans le rouge en 2020

La banque a subi une perte nette de 258 millions d’euros (276 millions de francs) l’année dernière, contre un bénéfice d’environ 3,2 milliards en 2019.

Le groupe bancaire Société Générale a annoncé mercredi avoir terminé 2020 dans le rouge, principalement en raison de la crise du Covid-19, malgré une reprise de ses activités au cours de la deuxième partie de l’année.

La banque française au logo rouge et noir a subi une perte nette de 258 millions d’euros (276 millions de francs) l’année dernière, contre un bénéfice d’environ 3,2 milliards en 2019, a-t-elle déclaré. faites-le savoir dans un communiqué de presse.

Ce résultat est le résultat d’une grande partie de la crise du Covid-19, qui a contraint la banque à renforcer massivement ses provisions et à dépenser diverses charges comptables. Du côté des revenus, le produit net bancaire, équivalent au chiffre d’affaires, a reculé de 10% l’an dernier.

L’ensemble de ces facteurs se conjugue pour infliger une perte nette à Société Générale d’environ 1,6 milliard sur les six premiers mois de l’année. Cependant, le groupe souligne «une amélioration de ses performances commerciales et financières» au cours de la deuxième partie de l’année dans un «environnement encore incertain».

Il évoque notamment un «net rebond» au sein de certains métiers, une «forte résilience» dans d’autres et une «normalisation» des activités de marché, qui ont été très dures début 2020. Après avoir réalisé un bénéfice net de 862 millions d’euros au troisième trimestre, elle a ainsi réalisé un bénéfice de 470 millions d’euros au quatrième, même si ce bénéfice est en baisse de près de 30% par rapport à un an plus tôt.

Signe que les temps sont encore durs, le produit net bancaire est en baisse de 6% sur un an au quatrième trimestre. Cette baisse est cependant moins marquée qu’au cours des premier et deuxième trimestres. Quant aux mois à venir, le groupe explique vouloir maintenir une “discipline stricte sur les coûts”, sur ses provisions de crédit et sur l’allocation de son capital.

Il prévoit également de présenter sa nouvelle stratégie pour sa grande banque cliente le 10 mai, après l’annonce fin décembre d’un projet de fusion de ses deux réseaux de distribution en France, Société Générale et Crédit du Nord, en vue de créer un nouvelle banque avec près de 10 millions de clients.