Tokyo Stock Exchange lâche le ballast après une session mixte à Wall Street

Tokyo Stock Exchange lâche le ballast après une session mixte à Wall Street

La Bourse de Tokyo a clôturé dans le rouge mercredi, affectée par des prises de bénéfices après deux sessions de forte croissance et alors que Wall Street a terminé mardi sans direction claire.

Lire aussi: Wall Street se termine dans un ordre dispersé, les taux obligataires augmentent

L’indice Nikkei de 225 actions phares japonaises a chuté de 0,58% à 30 292,19 points, et l’indice Topix étendu de 0,18% à 1961,49 points.

La veille à New York, l’indice Dow Jones avait légèrement augmenté mais le Nasdaq et le S & amp; Le P 500 avait terminé sur une petite note négative, ce qui a encouragé les investisseurs japonais à calmer les choses.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a gagné plus de 1% mercredi après-midi, tandis que les places de Shanghai et Shenzhen sont restées fermées en raison des vacances du Nouvel An chinois.

Du côté de la valeur

Du côté de la valeur

USINES EN ARRÊT POUR TOYOTA: Le titre du géant automobile Toyota a cédé 0,67% à 8 247 yens. Le groupe a annoncé mardi la suspension pour quelques jours cette semaine de 14 lignes de production dans neuf de ses usines d’assemblage au Japon (sur un total de 28 lignes dans 15 usines du pays), en raison du puissant séisme qui a affecté le week-end dernier. au nord-est de l’archipel, sans causer de mort ni de dégâts matériels majeurs. Par ailleurs, comme pour les autres constructeurs automobiles, la production de Toyota aux Etats-Unis est également actuellement perturbée par la vague de froid historique qui frappe jusqu’au sud du pays (Texas, Mississippi), affectant notamment les réseaux électriques.

A lire aussi :   Comment acheter avec des bitcoin ?

BRIDGESTONE À BERNE: l’action Bridgestone a reculé de 4,13% à 4271 yens, au lendemain de la publication des résultats annuels du groupe, tombés dans le rouge en 2020 en raison de la pandémie. Le géant japonais du pneumatique est revenu au bénéfice net au quatrième trimestre, mais il a également annoncé une intensification de ses efforts de restructuration, notamment en visant une réduction de 40% de ses sites de production dans le monde d’ici 2023, ce qui laisse présager des charges futures importantes sur ses comptes. Bridgestone est déjà en train d’abandonner son site de Béthune (nord de la France) et a fermé en novembre une autre de ses usines en Afrique du Sud.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen a peu changé par rapport au dollar, qui valait 105,95 yens vers 6h30 GMT contre 106,04 yens mardi à 21h. GMT. La devise japonaise s’est toutefois appréciée face à l’euro, qui s’échangeait à 128,06 yens contre 128,38 yens mardi. L’euro est tombé à 1,2086 $ contre 1,2106 $ la veille à 21h00. GMT.

Lire aussi: Pétrole: le baril de WTI reste au-dessus de 60 dollars avec le froid américain

Sur le marché du pétrole, le prix du baril américain de WTI (+ 1,14% à 60,15 dollars) a continué d’être soutenu par la crise énergétique aux États-Unis provoquée par la vague de froid, tandis que celui du baril de la mer du Nord Brent était en hausse modérément (+ 0,39% à 63,55 $).

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap