Trois nouveaux administrateurs pour la Banque cantonale …

Trois nouveaux administrateurs pour la Banque cantonale ...

Le Conseil d’Etat a nommé trois nouveaux administrateurs de la Banque cantonale du Valais, a annoncé jeudi un communiqué de l’Etat valaisan. Ce sont trois personnalités qui ont effectué une grande partie de leur carrière professionnelle en dehors du canton.

Trois administrateurs ont atteint la limite de leur mandat: Chantal Balet Emery, Fernand Marietan et Ivan Rouvinet. Pour les remplacer, l’Etat, en tant qu’actionnaire majoritaire, nomme Patrick Héritier, Edgar Jeitziner et Anja Wyden Guelpa.

Trois arrivées

Trois arrivées

Née en Valais, la socialiste Anja Wyden Guelpa (48 ans) vit à Genève. Elle est connue pour avoir été chancelière du canton de Genève pendant neuf ans, poste qu’elle a quitté en 2018. Voir l'article : Qui s'occupe du bitcoin ?. Depuis, elle enseigne l’innovation dans le secteur public à l’Université de Lausanne et siège sur plusieurs conseils d’administration, dont celui de Tourisme Suisse.

Edgar Jeitziner (62 ans), originaire du Haut-Valais, a été directeur général de la Banque cantonale de Fribourg pendant neuf ans. Il a pris sa retraite en février dernier. Il habite dans le canton de Vaud, à Jongny.

Patrick Héritier, originaire de Savièse, est actuellement directeur d’une société de gestion de patrimoine, Pleion, qui dispose de deux succursales en Valais, une à Sion et une nouvelle à Verbier, ouverte cette année.

Pour représenter les actionnaires minoritaires, l’Association Valaisanne des Entrepreneurs nomme son directeur, l’ancien député PDC Serge Métrailler. Il pourrait remplacer Stefan Imboden, également concerné par la limitation du mandat.

Pierre-Alain Grichting confirmé comme président

Le Conseil d’État propose également de confirmer Pierre-Alain Grichting à la présidence du conseil d’administration. Lire aussi : La Bourse de Tokyo démarre en petite hausse. La vice-présidence reviendra au directeur du bureau des métiers, Gabriel Décaillet.

Les mandats de Sandra Lathion, Jean-Albert Ferrez et Pascal Indermitte seront renouvelés.

L’assemblée générale de la BCVS doit avoir lieu le 21 avril. Elle se déroulera sans la présence physique des actionnaires en raison de la crise sanitaire actuelle. & # XD;

« Nous ne nous sommes pas posé la question de l’appartenance politique »

3 questions à Roberto Schmidt, conseiller d’Etat en charge des finances

Sur les trois administrateurs nommés par le Conseil d’État, deux ne résident pas en Valais. C’est assez spécial pour la Banque cantonale du Valais, n’est-ce pas?

Ce sont trois Valaisans! Depuis 2019, les BCV ont changé de catégorie. Ce n’est plus une petite banque. Les nouveaux administrateurs nous permettent de répondre à la demande de la Finma (ndlr: l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers), qui exige que nous ayons au moins deux banquiers parmi les nouveaux administrateurs. Il était également essentiel d’avoir des compétences numériques, que nous avons avec Anja Wyden Guelpa, administratrice de la Fondation suisse du numérique et d’Innosuisse.

L’UDC se plaint de ne pas être représentée au conseil d’administration des BCV. Que lui dites-vous?

Nous n’avons jamais eu de candidatures d’un si haut niveau. Franchement, nous n’avons pas remis en question l’appartenance politique des nouveaux administrateurs. Nous savons qu’Anja Wyden Guelpa est socialiste, mais nous n’avons pas demandé aux deux autres candidats à quel parti ils appartenaient. Pour nous, l’essentiel est qu’ils aient les compétences nécessaires pour les BCV.

& # xD;

Avec le départ de Chantal Balet, il était important pour une femme de la remplacer, et nous avions une candidate qui avait les compétences requises.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap