Valais – Soixante-dix projets soutenus par une bourse artistique

Valais - Soixante-dix projets soutenus par une bourse artistique

Destiné aux artistes touchés par la pandémie, ce soutien cantonal est allé à des initiatives «sortant des sentiers battus». Environ 1,5 million de francs y ont été alloués.

Destiné aux artistes touchés par la pandémie, ce soutien cantonal est allé à des initiatives «sortant des sentiers battus». Environ 1,5 million de francs y ont été alloués.

En Valais, soixante-dix projets sont soutenus par une bourse de recherche artistique (image d’illustration).

L’une des trois musiciens de la Verbier Festival Academy, Emma Wernig, joue un morceau de musique devant des patients de l’hôpital valaisan dans le cadre du Verbier Festival ce mercredi 31 juillet 2019 à Martigny. (KEYSTONE / Jean-Christophe Bott)

Sur les 173 dossiers reçus, soixante-dix ont obtenu des fonds. Chaque projet pourrait être subventionné jusqu’à 30 000 francs.

“Ces subventions visaient à encourager les artistes, non à produire, mais à poursuivre leurs recherches personnelles, à se plonger dans quelque chose de nouveau, à prendre des risques”, a déclaré lundi à Keystone-ATS Anne-Catherine Sutermeister. , chef du département culture.

“A la lumière des dossiers reçus, nous avons constaté que les requérants n’avaient pas osé demander l’équivalent d’un salaire minimum”

Pour le manager, un “grand travail de sensibilisation” aux conditions de travail des acteurs de la culture reste à faire.

Plus de onze millions distribués

Depuis le début de la pandémie, les cantons et la Confédération ont mis en place une série de mesures pour soutenir le secteur culturel fortement touché par Covid-19.

Fin 2020, 11,5 des 17 millions de francs mis à disposition par Sion et Berne jusqu’au 31 décembre 2020 avaient été alloués, selon un communiqué du canton publié lundi.

A lire aussi :   credit mutuel la banque a qui parler notice legal

Ce montant, financé à parts égales par les deux entités, s’inscrit dans le cadre de la loi fédérale Covid-19, qui prévoit que la Confédération double les montants avancés par les cantons.

«Le Valais a avancé les sommes maximales et il y a eu moins de demandes que prévu», indique Anne-Catherine Sutermeister pour expliquer la différence.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap